Avis aux pêcheurs

Crabe des neiges - 12 (12,18, 25, 26)

Annonce des mesures de gestion afin de minimiser les risques d’interaction avec la baleine noire de l’Atlantique Nord en 2019

 

Québec– Le 12 avril 2019

 

Pêches et Océans Canada – Région du Québec informe l’industrie des mesures de gestion des pêches visant à protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord (BNAN) dans le Canada atlantique et au Québec qui seront mises en œuvre en 2019. Ces mesures ont été annoncées par le ministre des Pêches et des Océans le 7 février 2019.

 

Les mesures de gestion suivent l’approche appliquée en 2018 et demeurent axées sur la prévention des empêtrements. Elles incluent les plus récentes données scientifiques disponibles et tiennent  compte des commentaires reçus de l’industrie, des Premières Nations et des partenaires externes.

 

Zone de fermeture statique - Golfe du Saint-Laurent

 

Zones soumises au protocole de fermetures temporaires (zones de gestion dynamiques)

·         Aucun changement n’a été apporté concernant les limites des zones de gestion dynamiques.

·         Si une ou plusieurs BNAN sont observées dans une zone soumise au protocole de fermetures temporaires, le Ministère des Pêches et Océans (MPO) ferme des quadrilatères de pêche qui sont utilisés, entre autres, pour les fermetures de la pêche du crabe des neiges dans le cadre de l’application du protocole du crabe blanc.

·         Un maximum de neuf quadrilatères, incluant le quadrilatère central où la BNAN est observée et jusqu’à huit quadrilatères adjacents, peut être ferméafin de considérer une zone tampon.

·         Les fermetures s’appliquent aux pêches suivantes pour lesquelles les saisons de pêche sont ouvertes: crabe des neiges, crabe hyas, crabe commun, homard, buccin, flétan du Groenland (engin fixe) et plie rouge (engin fixe). Les fermetures s’appliquent aussi pour la pêche du flétan atlantique (engin fixe), du maquereau (filet maillant) et du hareng (filet maillant) lorsque les engins de pêche sont laissés sans surveillance.

·         Si une BNAN est observée dans une zone plus profonde que 20 brasses, les fermetures de quadrilatères sont effectives uniquement jusqu’à la limite de 20 brasses de profondeur.

 

Protocole de gestion dynamique en eaux peu profondes (inférieures à 20 brasses ou 36,5 m) :

·         Des lignes définies par des coordonnées officielles sont utilisées pour refléter le plus fidèlement possible les lignes de profondeurs de 20 brasses et de 10 brasses. Pour des fins de mise en œuvre, les points du protocole des eaux peu profondes sont reliés par des lignes droites, ce qui pourrait engendrer de légères variations par rapport à ligne bathymétrique.

·         En 2019, les pêcheries avec engins fixes laissés sans surveillance dans les eaux à l’intérieur de la ligne du protocole des eaux peu profondes de 20 brasses (36,5m) seront sujettes à des fermetures temporaires uniquement lorsque des BNAN seront aperçues dans ces zones.

·         Si une BNAN est aperçue dans des eaux comprises entre les lignes du protocole des eaux peu profondes de 10 et la ligne de 20 brasses, une fermeture temporaire est mise en place jusqu’à la ligne du protocole des eaux peu profondes de 10 brasses. Les titulaires de permis doivent alors déplacer leurs engins de pêche près de la côte et sont autorisés à continuer de pêcher dans des eaux moins profondes que 10 brasses.

·         Si une BNAN est aperçue dans des eaux comprises entre la ligne du protocole des eaux peu profondes de 10 brasses et la côte, une fermeture temporaire est mise en place jusqu’à la côte.

 

Protocole de fermeture et de réouverture des zones de gestion dynamique :

·         Les fermetures sont en vigueur pour une période minimale de 15 jours, à compter de la date de l’observation d’une BNAN, et sont prolongées de 15 jours à compter de la dernière observation d’une BNAN dans la zone fermée le cas échéant. Si aucune BNAN n’est observée lors d’au moins deux vols de surveillance aérienne au cours de la période de 15 jours, la fermeture dynamique des zones visées est automatiquement levée à la fin de la période. Les fermetures sont réglementées au moyen d’ordonnances de modification et les détenteurs de permis reçoivent un préavis de 48 heures pour retirer les engins de pêche de la zone avant la fermeture, transmis selon les méthodes suivantes :

o   Diffusion de l’avis sur les ondes d’une station radio maritime ou commerciale, d’une station radio du MPO ou d’une station radio d’un bateau visé par un contrat conclu avec le MPO qui diffuse dans le secteur ou près du secteur touché par l’avis de fermeture;

o   Transmission de l’avis par voie électronique aux personnes concernées;

o   Transmission orale de l’avis par un agent des pêches ou un garde-pêche.

 

Observations à l’extérieur des zones statiques et dynamiques

·         Les observations sont considérées au cas par cas, avec une attention particulière pour les observations de trois BNAN ou plus, ou d'une mère et son veau.

 

Autres mesures de gestion en 2019

·         Les mesures de gestion mises en place pour 2018 pour minimiser la quantité de cordage dans l’eau et l’interdiction des cordages flottant à la surface de l’eau en tout temps demeurent inchangées en 2019, de même que la numérotation séquentielle des bouées.

·         L’obligation de marquage des engins de pêche est maintenue pour la pêche du crabe des neiges et sera étendue à d’autres pêches en 2020.

·         L’obligation de déclarer les engins perdus et retrouvés :

o   Les titulaires de permis doivent déclarer au MPO toute perte d’engin de pêche ou la récupération de tout engin dont ils ont précédemment déclaré la perte en remplissant et en soumettant le formulaire de déclaration de perte d’engin de pêche ou le formulaire de déclaration de récupération d’engin de pêche précédemment perdu, disponible en ligne sur http://www.dfo-mpo.gc.ca/fisheries-peches/commercial-commerciale/index-fra.html. La récupération d’un engin de pêche ne peut se faire que dans le cadre d’un permis de pêche valide et uniquement pour le type d’engin spécifique dont l’utilisation est autorisée par le permis de pêche. (La déclaration de récupération d’engin est une nouvelle exigence.)

o   Le formulaire approprié doit être complété et soumis par le titulaire de permis dans les 24 heures après avoir constaté la perte d’un ou de plusieurs engins ou après avoir récupéré un ou des engins précédemment déclarés perdus. Lorsque l’expédition de pêche dure moins de cinq jours, le formulaire approprié doit être complété et soumis dans les 24 heures suivant l’arrivée dans un port. (Nouveaux délais)

·         Signalement des interactions avec les mammifères marins :

o   Afin de se conformer à la mise en œuvre du règlement américain dérivant de la loi Marine Mammals Protection Act (MMPA), les titulaires de permis de pêche doivent désormais fournir de l’information concernant toutes les interactions avec un mammifère marin qui se produisent pendant les expéditions de pêche incluant : les captures accidentelles, les collisions et toutes les observations de mammifères marins empêtrés. Pour ce faire, le formulaire d’interaction avec un mammifère marin doit être complété et soumis par courriel à l’adresse DFO.NAT.InteractionsMM-InteractionsMM.NAT.MPO@dfo-mpo.gc.ca dans un délai de 48h après la fin d’une expédition de pêche.

o   Le formulaire est joint aux Conditions de permis et peut également être téléchargé et soumis en ligne à l’adresse suivante : http://www.dfo-mpo.gc.ca/species-especes/mammals-mammiferes/report-rapport/page01-fra.html

o   Les renseignements fournis sur ce formulaire sont utilisés par le Ministère pour estimer les niveaux de mortalités et de blessures accidentelles subies par les mammifères marins. Ces renseignements permettront au MPO de mieux évaluer les types de menaces qui peuvent toucher les mammifères marins du Canada et d’élaborer des stratégies d'atténuation.

 

Que faire si vous observez une baleine noire de l’Atlantique Nord?

Tout d’abord, il est important de garder une distance minimale de 100 mètres avec l’animal et 200 mètres si la baleine est accompagnée d’un baleineau. Les détails concernant les observations de baleines noires vivantes et nageant librement peuvent être communiqués au MPO à l’adresse : XMARWhalesightings@dfo-mpo.gc.ca ou par téléphone au 1-844-800-8568. Si vous observez cette espèce, veuillez nous envoyer vos coordonnées ainsi que les renseignements concernant l’observation (date, heure, position géographique, nombres d’individus, etc.). Si possible, vous pouvez également nous envoyer des photos ou des vidéos.

Si vous observez une baleine noire empêtrée dans des engins de pêche, vous ne devez en aucun cas tenter de la libérer par vous-même. Le comportement d’un individu empêtré est imprévisible et dangereux. Vous devez contacter le plus rapidement possible « Urgences mammifères marins » au 1-877-722-5346 afin de communiquer les renseignements qui permettront d’organiser une réponse appropriée par des experts (heure et position de l’animal empêtré, comportement de l’individu, détails sur la météo et l’état de la mer, etc.).

 

Pour information additionnelle

Vous pouvez obtenir de l’information additionnelle concernant la baleine noire à l’adresse suivante :

http://dfo-mpo.gc.ca/science/environmental-environnement/narightwhale-baleinenoirean/index-fra.html.

 


Pour d’autres renseignements, communiquer au:

 

Secteur Îles de la Madeleine : 418-986-2095

Secteur Côte-Nord: 1-800-463-1729

Secteur Gaspésie - Bas-Saint-Laurent : 1-877-898-5559
 

Antoine Rivierre

Gestion de la ressource

Pêches et Océans Canada

Québec, (Québec)

 

Caroline Leclerc

Gestion de la ressource

Pêches et Océans Canada

Gaspésie Bas St-Laurent (Québec)
 

Mathieu Morin

Gestion de la ressource

Pêches et Océans Canada

Côte-Nord(Québec)

 

Josée Richard

Gestion de la ressource

Pêches et Océans Canada

Îles-de-la-Madeleine(Québec)

 

Date de modification :